J'ai réalisé pour ce numéro consacré au fleuve Loire les textes du dossier sur "les forteresses oubliées", forts médiévaux perchés au dessus des gorges de la Loire sauvage : Grangent, Rochebaron (Bas-en-Basset), Lavoûte-Polignac, Saint-Paul-en-Cornillon, Arlempdes, Beaufort (Goudet). En fin de magazine, j'ai donné mes bons plans d'idées balades, d'hébergements et de bonnes tables des sources du Gerbier (Ardèche) au premier grand barrage dressé près de Saint-Étienne (Loire).

Les saveurs de nos terroirs : sujet inépuisable s'il en est. GEO VOYAGE m'a confié le récit de ce numéro : l'incroyable histoire de paysans corréziens, originaire pour la plupart de Meymac et qui, faute d'avoir un bon terroir... s'en sont inventés un ! À la fin du XIXe siècle, ils sont partis en masse dans le nord de la France et en Belgique vendre un vin d'une appellation imaginaire : Meymac-près-Bordeaux. Ils honoraient leur commande en achetant du vin en vrac en Gironde. Fortune faite, ils ont racheté des vignes, du côté de Saint-Émilion et Pomerol. Leurs enfants sont aujourd'hui à la tête de châteaux prestigieux.

Les jardins : après la table, c'est une autre passion très française, comme le fait remarquer dans l'éditorial, le rédacteur en chef de GEO, Éric Meyer. Dans le cadre d'un guide de 60 pages sur "Les paradis vert de nos régions", j'ai signé dans ce numéro un reportage sur le jardin japonais d'Éric Borja. Ou comment un fils de pieds noirs, enfant d'Alger, a façonné en quarante ans, aux portes de Valence (Drôme), un modèle de jardin zen. Un numéro reposant, apaisant et dépaysant... Comme tout bon jardin qui se respecte.